You are here

12 parcs et jardins qui vous envoûteront à Washington, DC

Capitol Botanic Garden

Côté jardins et espaces publics, peu de villes font concurrence aux espaces verdoyants de Washington.

Originaire de Paris, Pierre L’Enfant fut le premier urbaniste de Washington. La « Federal City » qu’il a conçue est embellie de jardins publics, une caractéristique que la ville a préservée jusqu’à aujourd’hui. Vous découvrirez des aménagements paysagers le long du National Mall et autour des bâtiments fédéraux de Washington, DC, ainsi que des dizaines de jardins et de parcs répartis dans la capitale américaine. Parmi les ravissants jardins de la ville, en voici 12 – certains publics, d’autres privés – qui méritent, tous, le détour.

1

Au Smithsonian National Museum of American History, les Jardins de la Victoire situés dans le parc du musée, mettent en valeur des variétés anciennes de plantes indigènes d’Amérique. Les herbes et les légumes poussent en alternance selon les saisons. Fait peu connu : Ce jardin s’inspire de l’histoire américaine : les habitants ont cultivés ces plantes au cours des deux guerres mondiales pour pallier la pénurie alimentaire.

2

L’Arboretum national des États-Unis abrite l’une des plus importantes collections de bonsaïs d’Amérique du Nord. Ces arbres miniatures sont exposés au National Bonsai and Penjing Museum, juste en face du National Herb Garden. L’Arboretum national, où se dressent les anciennes colonnes du Capitole des États-Unis et qui est sillonné de nombreux de chemins, se prête à de belles promenades.

3
DC Gardens

Découvrez la maison et les jardins historiques de Tudor Place au cœur de Georgetown. Ce monument historique présente cinq styles de jardins uniques : Box Knot, Round Garden, Holding Garden, Bowling Green et East Lawn. Élégamment aménagés, tous les jardins sont agrémentés de plantes ornementales. Établie en 1816, Tudor House fêtera son bicentenaire le 2 juillet : des événements, des visites guidées et des dîners seront organisés pour l’occasion.

4

Lincoln Park, sur Capitol Hill, a été créé 11 ans après la mort du président Lincoln. Deux statues remarquables se faisant face sont installées dans le parc : le président Lincoln en compagnie d’un homme afro-américain, représentant la proclamation d’émancipation, et la statue de Mary McLeod Bethune. Bethune était une militante des droits civiques qui a défendu les enfants noirs. Sa canne sculptée évoque un cadeau offert par Eleanor Roosevelt, dont elle était la conseillère et l’amie.

5

Appréciez la beauté de la nature dans le parc boisé de 7 km² de Washington, établi en 1890 par une loi du Congrès. Troisième parc national officiel, situé à côté du parc zoologique national de Washington, Rock Creek Park représente un habitat fertile pour les espèces indigènes telles que les tortues serpentines. Cette oasis naturelle comprend Fort Stevens, qui a contribué à la défense de Washington lors de la Guerre de Sécession, ainsi que le moulin historique Peirce Mill et le Francis Scott Key Memorial à Georgetown.

6

Le Meridian Hill Park est un parc urbain de style néoclassique, datant de 1912 et s’étendant sur près de 5 hectares. Classé monument historique national, ce parc en terrasse est agrémenté d’une cascade dans la partie basse où sont érigées les statues de Jeanne d’Arc et de Dante, et un monument à la mémoire du président James Buchanan. Dans le parc supérieur boisé, des groupes se retrouvent les dimanches d’été depuis plus de 50 ans pour participer à un groupe de percussions.

7
U.S. Botanic Garden

Le Jardin botanique des États-Unis, situé sur le National Mall, est l’endroit où il fait bon toute l’année. Dans ce véritable musée vivant consacré aux plantes, les salles à la végétation luxuriante sont abritées par une serre vitrée. Les espèces que l’on peut y voir incluent les plantes indigènes de Hawaï, des territoires tropicaux et des déserts, les plantes médicinales, les orchidées et un Jardin des enfants. Ce musée gratuit est ouvert tous les jours de l’année, du lever au coucher du soleil.

8

La magnifique résidence-musée Hillwood Mansion, Museum & Gardens a été créée par l’héritière Marjorie Merriweather Post. Construit dans les années 1950, le domaine de Hillwood s’étend sur plus de 5 hectares et comprend plusieurs espaces paysagers séparés : le point de vue sur les quatre saisons, la roseraie, le parterre à la française, le jardin japonais, le cimetière des animaux de compagnie, le jardin de l’amitié, la pelouse lunaire et la serre. Au cours d’une visite qui peut être guidée, admirez la vue sur la ville depuis l’un des plus hauts points de Washington, DC.

9

Le Hirshhorn Museum’s Sculpture Garden est un havre de tranquillité au sein du National Mall. Asseyez-vous dans ce jardin retiré de plus de 6 000 m² et contemplez les 60 œuvres d’art sculptées dont Les Bourgeois de Calais d’Auguste Rodin et l’arbre à souhaits Imagine Peace de Yoko Ono. Parmi les autres sculptures d’art moderne et contemporain remarquables, on notera celles de Matisse, de De Kooning et de Calder

10
Adam Fagen

Si Kenilworth Park & Aquatic Gardens est un lieu magique en toute saison, il revêt une atmosphère particulièrement envoûtante en été, lorsque les nénuphars fleurissent. Plusieurs sentiers et promenades permettent de flâner à travers ce parc national sur la rive est de l’Anacostia.

11

Constitution Gardens a été établi au cours du bicentenaire de la nation en 1976. Ce parc urbain est aujourd’hui un riche habitat naturel pour les animaux indigènes. Actuellement en phase de planification, ces jardins vont bénéficier d’améliorations, ce qui ne vous empêchera pas de vous promener à l’ombre des arbres bordant le miroir d’eau, sur le chemin bétonné reliant le World War II Memorial au Lincoln Memorial, ou de vous installer sur un banc pour observer les canards qui y ont élu résidence dans le parc.

Les plans conçus par L’Enfant font le bonheur des passionnés de jardins, car ces lieux de promenade et de repos sont omniprésents dans la ville. Ne manquez cependant pas de découvrir les autres formidables lieux de plein air à Washington.